Face à l’épidémie, défendre la santé et la sécurité de toutes les travailleuses et tous les travailleurs

A mesure que l’épidémie s’accélère, les militantes et militants syndicalistes se retrouvent en première ligne, face à un patronat et un gouvernement s’intéressent avant tout au maintien de la machine à profits, plus qu’à la satisfaction des besoin essentiels de la population, en premier lieu celui de la santé.

Après avoir multiplié les attaques contre les services publics et la sécurité sociale, le patronat et le gouvernement jouent aujourd’hui les larmes de crocodile devant une situation à laquelle l’organisation capitaliste de l’économie dont ils sont l’expression ont largement contribué.

Alors que les syndicalistes sont en première ligne pour faire respecter, notamment par le droit d’alerte, les quelques dispositions de droit protectrice en matière de santé sécurité au travail, il ne nous faut pas oublier l’essentiel de la double besogne : la stratégie syndicale doit évidemment organiser le contre-pouvoir face à des employeurs qui se foutent de la santé des salariéEs, mais également poser une perspective stratégique fondée sur la lutte revendicative et le contrôle ouvrier.

Dans l’immédiat, il nous faut donc développer des revendications syndicales permettant d’articuler lutte contre l’épidémie et défense des intérêts des classes laborieuses qui risquent de faire particulièrement les frais de l’épidémie, parce qu’elles assurent par leur travail le fonctionnement de l’économie.

En voici une liste non exhaustive :

  • fermeture des ateliers, des entreprises et services non essentiel, avec maintien intégral du salaire pour les travailleuses et travailleurs en chômage partiel, y compris les intérimaires et les CDD
  • Abrogation de la réforme de l’assurance chômage, prolongation des indemnisations pendant l’épidémie
  • Interdiction des expulsions locatives
  • Maintien de salaire pour les personnels vacataires, interimaires, en CDD et les salariés déguisés uber and co pendant la période, prolongation du contrat pour la période de confinement
  • Dans l’immédiat, réquisition des entreprises de production et de distribution de matériel médical (ou des entreprises pouvant être converties en outil de production de masque, ainsi que des stocks des entreprises non essentielles qui doivent être mises à l’arrêt)
  • Réquisition des cliniques privées et structures de santé et leurs transformation en lits d’urgence et de réanimation
  • Des mesures de prévention et de protection pour les travailleurs et travailleuses exerçant dans les entreprises et services essentiels : réorganisation des chaines de production pour prévenir la diffusion du virus, gel, masque et gants en nombre suffisants.
  • Si besoin, Réquisition des stocks de nourriture/de médicaments/de matériel médical et des entreprises de la chaine logistique pour assurer la continuité de l’approvisionnement en nourriture, matériel médical
  • Sécurité sociale intégrale, donc abrogation de la réforme des retraites, de la franchise hospitalière et des déremboursement

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s